Ibaaku is an artist in motion propelled by an insatiable appetite for eclectic sound. Having produced several other artists’ records and released two albums with his successive groups since the late 90s he becomes an important figure of the Senegalese hip hop scene.

He moves it as an eccentric insider, a singular artist free from b-boy codes and attitudes. His creative route has gradually led to different genres Hip Hop soul, jazz, folk that he explores always momentarily, always at their borders. Curious about the world and what is current in the arts, focused into blasting walls and frontiers build in music by the market, he is among the Millennial who shape the vanguard of contemporary art on the African Continent.

Ibaaku, dernier d’entre les noms qu’il s’est donnés, est un artiste en mouvement, éthéré, propulsé par un éclectique et insatiable appétit du son.

Son itinéraire créatif, précocement entamé à Thiès par la pratique du clavier et de la clarinette, l’a progressivement mené vers différents genres qu’il habite, hip-hop, soul, jazz, folk, toujours momentanément, toujours à leurs frontières.

Sa musique procède aussi bien de la ruche urbaine qu’est Dakar avec ses banlieues alentour, où il installa un studio d’enregistrement, que des vertes étendues de la Casamance et les paysages accidentés de la Sardaigne, où il aime à se retirer, se perdre pour mieux se retrouver.

Depuis la fin des années 90, il est, pour avoir produit plusieurs disques d’autres artistes et sortis avec ses groupes successifs deux albums, une figure importante de la scène hip-hop. Il s’y meut comme un excentrique insider, un b-boy affranchi des codes, attitudes et formes convenus.

Raashan Ahmad
Nitt Doff